Encore quelques feuilles ...

         Je n'arrive pas à sortir de ces couleurs dorées, fauves, rousses et mon stylo en profite tant il a encore à raconter avant que son encre ne risque de geler ... avant que ne se referment ces fenêtres ouvertes sur la beauté de l'univers ...


... car aujourd'hui mon stylo est encore automnal … Affairé, il s’agite pour garder en mémoire  les couleurs flamboyantes de cette superbe saison … Avec facilité il dessine les courbes sinueuses des racines enchevêtrées au ras du sol, puis s’élève vers les érables dorés avant d’aller s’entortiller autour des feuillages roux …

 Je le vois même trotter devant moi pour rejoindre, avant qu’elles ne tombent, les petites feuilles mordorées détachées par le vent … Il les caresse doucement et les accompagne dans leur chute désordonnée …



 Sans état d’âme, il les abandonne à leur destin de tapis de sol pour se précipiter vers les remous de la cascade toute proche et enlacer les roseaux jaunissants et effilés penchés sur l’eau glacée et bruyante … Le voilà soudain qui titille les « petit-gris »  lorsque, timidement ceux-ci jettent un œil sous les aiguilles de pin avant d’oser  gonfler leur chapeau de velours …



 Le voici même, ce curieux, qui se laisse tenter par la couleur orangée d’un superbe spécimen lequel, j’en suis sûre, cache bien son jeu … Ne dirait-on pas qu’il ait l’intention d’y goûter ?...
« - N’y touche pas, malheureux, il est vénéneux ! »


            Un clin d’œil malicieux, puis il  esquisse mille pas de danse, reste interdit au passage d’un escargot, se réveille pour essayer de suivre le dernier papillon de la saison … De nature fantasque mais prudente, il néglige l’accent chantant d’un bourdon vindicatif pour essayer de reproduire, sans y arriver vraiment, les arrondis rosés des fruits d'une plante inconnue ...



Croyez-vous qu’il en ait fini ? Eh bien non, pas vraiment !... Interloquée, je le surprends  faisant des galipettes sous les griffes d'une salamandre déconcertée par tant d'insouciance ... Et il a l’air d’aimer ça !... Allons un peu de tenue, mon ami, ou je vais être obligée de te rappeler à tes devoirs !...


 Pourtant, en y réfléchissant de plus près, je pense que le moment est venu de reprendre mon souffle en le laissant à ses cabrioles du moment… je suis certaine de le récupérer sans tarder; s’il est fidèle, mon stylo  n’est pas patient pour deux sous ! Là, il a encore beaucoup à apprendre !...    

                                                            

Commentaires

Articles les plus consultés