l'Eau ... dans tous ses états ...


         Après avoir refermé un livre dont le contenu m'a passionnée, j'ai eu envie, par l'intermédiaire de quelques messages, de partager avec vous la beauté fulgurante de cette littérature ... Ce matin, nous allons nous pencher sur ce miroir naturel qu'est l’Eau pour essayer d'en répertorier ses nombreuses facettes en nous émerveillant de ses immenses aptitudes à permettre toute VIE : sans sa présence, attentive et fidèle,  la vie n'existerait pas !




..." L'Eau est une matière si souple, si mobile, si proche de l'évanouissement et de l'inexistence qu'elle ressemble à une idée ou à un sentiment. C'est un objet de stupeur presque autant que le temps ... Plus solide que l'ombre, plus subtile que le sable, l'eau n'a ni odeur, ni saveur, ni couleur, ni forme. Elle n'a pas de taille; Elle n'a pas de goût. Elle a toujours tendance à s'en aller ailleurs que là où elle est ... 


Ce qu'il y a de merveilleux dans l'eau, c'est qu'elle est un peu là, et même beaucoup, mais avec une délicatesse de sentiment assez rare, avec une exquise discrétion. 



 Un peu à la façon de l'intelligence chez les hommes, elle s'adapte à tout et à n'importe quoi. Elle prend la forme que vous voulez ... Elle est bleue, verte ou noire, transparente et déjà absente. Elle est chaude ou froide ... 



Elle court avec les ruisseaux, elle gronde dans les torrents, elle s'étale dans les lacs ou dans les océans et les vagues la font frémir, la tempête la bouleverse, des courants la parcourent, elle rugit et se calme. 




Elle est à l'image des sentiments et des passions de l'âme ... Ses colères sont célèbres ... Elle est nécessaire à la vie ..."








tiré de "Presque rien sur presque tout"


Jean d'Ormesson

Commentaires

Articles les plus consultés