Sentiers printaniers






     Pour fêter ce nouveau printemps, je vous propose ce joli poème :


Il est un sentier creux dans la vallée étroite,                         
qui ne sait trop s'il marche à gauche ou bien à droite,
c'est plaisir d'y passer lorsque mai sur ses bords
comme un jeune prodigue égrène ses trésors.
L'aubépine fleurit ; les frêles pâquerettes,
pour fêter le printemps, ont mis leurs collerettes.
La pâle violette, en son réduit obscur,
timide, essaie au jour son doux regard d'azur.





 Écoutons parler le poète au milieu des fleurs ...

      Les yeux fermés, imprégnons-nous de l'odeur du muguet ...

                                   

           .... les oiseaux chantent

préparent leur nid ...
                              



Et le gai bouton d'or, lumineuse parcelle,
pique le gazon vert de sa jaune étincelle.
Le muguet tout joyeux agite ses grelots,
et les sureaux sont blancs de bouquets frais éclos.
Les fossés ont des fleurs à remplir vingt corbeilles,
à rendre riches en miel tout un peuple d'abeilles.

                                           
 Théophile GAUTIER





Commentaires

Articles les plus consultés